Le perfectionnisme… voilà un sujet qui me parle et m’inspire… En effet, j’ai été et/ou je suis encore… (barrer la mention inutile) perfectionniste dans certains domaines de ma vie (pas tous… 😅).

Et il me semble que ce trait de personnalité est partagé par quelques femmes autour de moi…

Si le perfectionnisme a des atouts ; se fixer des objectifs ambitieux, envie d’exceller, de s’améliorer …  en abuser peut devenir problématique ; auto-critique, peur de l’échec, manque de confiance, … et mener à la procrastination (paradoxe du perfectionnisme qui paralyse !).

#tout est une question d’équilibre 😆

Petites mises en situation :

  • Réveil en plein milieu de la nuit en se disant « oh zut, j’ai fait une faute d’orthographe dans le mail que j’ai envoyé à tous les responsables de projet…  roooh, trop la honte, c’est sûr cette faute d’orthographe est en train de clignoter en gras, en rouge, sur tous les écrans et tout le monde va la voir…  grrr, c’est malin, quelle idiote ! »

    # auto-critique, # intolérance

    Bénéfices ? Sueur, stress, mauvaise nuit, fatigue,…

    Et le lendemain tu te rends compte qu’en fait tout le monde s’en fout ! 😂

  • Envie d’essayer quelque chose de nouveau et de se challenger (se mettre au sport, essayer la danse, …) et puis se dire ; « en fait, non, j’ai bien réfléchi, le groupe a déjà démarré, ils ont l’air de gérer, je ne serai pas à niveau, je le ferai une autre fois… »

    # peur d’échouer # procrastination ; à force de vouloir trop bien faire, on en vient à ne plus rien faire…

    Bénéfices ?  Échec avant même d’avoir commencé… Alors là, je dis « bravo » ! 🙄

  • Répétition en boucle dans sa tête d’une présentation à faire le lendemain alors que c’est clair que tu la connais par cœur cette présentation mais bon, on l’a refait encore un fois, on n’est jamais assez bien préparé…

    # prise de tête # manque de confiance

    Bénéfices ?  Pfff… même plus envie de la faire cette présentation…😫

Je m’arrête là pour les mises en situation, je suis certaine que si on fait un petit brainstorming, on en trouvera une bonne centaine !

Bon, bref, tout ça pour dire ; pourquoi avons-nous tendance à être si critique envers nous-mêmes ? Pourquoi n’est-ce jamais assez bien ?  Et d’où nous vient ce trait de caractère ?

Pour la petite histoire, le perfectionnisme se trouverait dans notre ADN… pas de bol…

Mais il s’accentue fortement en fonction de notre éducation et de notre culture.  Je m’explique ; à force de vivre dans un environnement où l’on met le doigt sur chaque erreur au lieu de s’enthousiasmer sur les progrès accomplis, c’est évident que notre cerveau a bien appris le concept « et surtout tu ne dois pas te tromper » et a du mal à faire marche arrière…

Bon, ben alors, comment se débarrasser de notre côté Miss parfaite toxique ? 😃

Et bien, bonne nouvelle, ça se travaille !

Pas de recette miracle mais quelques ingrédients pour se faire du bien :

  • Se parler à soi-même comme on parlerait à une bonne copine. Ben oui, pourquoi s’inflige-t-un jugement hyper critique alors que cela ne nous viendrait même pas à l’esprit avec une bonne copine ?

    # auto-bienveillance

  • Apprendre à lâcher prise, se focaliser sur l’objectif global et ne pas se perdre dans les détails afin de continuer à avancer

    # bien c’est mieux que rien

  • Célébrer ses succès ! Oui, on en fait des trucs chouettes tous les jours ! Allez, on se focalise sur ce qui est réalisé au lieu de ce qui n’est pas encore fait.

    # célébration

Et n’oubliez pas ; « Je ne perds jamais ; soit je gagne, soit j’apprends ! » (Nelson Mandela)